(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Êtes-vous attaché à ce que vous aimez?

Annonce EB_300X250_couple_banc.jpgSi je vous pose cette question, c’est qu’il est important d’apprendre le détachement pour ne pas vivre trop d’attachement. C’est une des grandes leçons à appliquer afin de vivre harmonieusement l’ère du Verseau.

L’attachement, c’est un sentiment qui nous lie à ce que nous affectionnons. Pour connaître votre degré d’attachement, vérifiez si vous avez de la difficulté à vous détacher de personnes, d’animaux, de souvenirs, de choses matérielles, de l’argent, etc. Si vous tentez d’imaginer que vous perdez quelqu’un ou quelque chose, comment le vivez-vous ? Ressentez-vous l’impression d’un vide ?

Lorsque l’attachement est trop fort, qu’il y a un trop grand lien émotionnel, nous devenons prisonniers de l’objet de notre attachement, nous devenons possessifs. Quand ce dernier vient à disparaître de notre vie, nous perdons ce point de repère et nous sentons un grand vide intérieur.

Il m’arrive de nombreuses fois que des gens me présentent leurs conjoints ou leurs enfants. Voici un exemple avec une cliente : Bonjour Lise, je te présente mon mari. Elle ne mentionne pas de prénom et je ne peux m’empêcher de dire en riant : Bonjour mon mari. La cliente me regarde surprise, se met à rire, s’excuse et me nomme le prénom.

Les parents font la même chose avec leurs enfants. Voilà de beaux exemples de possession, c’est MON mari, MON enfant alors que personne ne nous appartient. D’un point de vue spirituel, la raison principale d’avoir des relations et des biens est de nous permettre d’apprendre à aimer sans attachement, sans dépendance.

Ne pas être attaché signifie aimer avoir des relations ou des biens en nous rappelant que personne ni rien ne nous appartient. Tout est de passage dans notre vie pour nous aider à évoluer.

Lorsque quelqu’un ou quelque chose disparaît de notre vie, l’Univers sait que nous devons passer à autre chose et donc ne pas laisser les valeurs matérielles nous distraire de notre plan de vie. Notre point de repère est notre Dieu intérieur avec son grand pouvoir de créer tout ce que nous avons besoin de vivre. Nous pouvons donc aimer ou éprouver un certain attachement envers quelqu’un ou quelque chose tout en nous rappelant que, si pour quelque raison que ce soit, cela disparaissait de notre vie, nous possédons tout intérieurement pour poursuivre sereinement notre route.  

Voilà pourquoi je vous suggère de vous habituer, dès maintenant, à vivre dans le détachement envers vos biens et les personnes que vous aimez. Sans pour autant renoncer à ce qui vous est cher.

Le détachement n’est pas la même chose que le renoncement.

Certaines personnes croient que le renoncement peut les aider à être spirituels. D’ailleurs certaines sectes ou communautés religieuses exigent un renoncement total. En fait, renoncer à avoir des biens ou une famille n’a rien à voir avec la spiritualité. C’est simplement une expérience.

Être spirituel c’est accepter le fait que tout ce qui vit est une manifestation de DIEU.

Une personne qui choisit la voie du renoncement est invitée à le faire pour vivre une nouvelle expérience et non par peur, par exemple de ne pas aller au paradis si elle a trop de biens et d’argent. De systématiquement renoncer, c’est dire NON. De choisir de vivre une expérience, c’est dire OUI au nouveau. 

Profitons de la belle énergie spécifique à l’ère du Verseau pour nous aider à être moins attachés au monde matériel et plus en contact avec l'être spirituel que nous sommes. Cela aura pour effet de vous aider à diminuer la dépendance affective, ce qui est absolument nécessaire pour écouter les besoins de votre âme.

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles intéressants!

Header_infolettre_5-2020.png

Être bien, ça s'apprend