(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Réflexions sur la pandémie

EB_interieur.jpgPour faire suite à la chronique du mois dernier, j’ai pensé vous aider à réfléchir sur ce qui se passe en ce moment dans le monde. Je sais que beaucoup de gens se demandent pourquoi un tel événement arrive.

Comme je suis convaincue que nous vivons dans un monde parfait, selon moi chacun·e  a quelque chose en particulier à apprendre à travers la pandémie et le confinement. Nous avons tous à trouver ce qui nous affecte personnellement. Voici mes réflexions pour vous aider.

Première réflexion

Se peut-il que ce confinement veuille nous apprendre à nous isoler et à prendre du temps pour réviser notre vie afin de voir ce qui nous est encore utile. Des milliers de personnes en profitent pour faire du ménage dans leur maison. Pourquoi ne pas faire aussi un ménage intérieur dans nos croyances et nos peurs ? Comment savoir si une croyance ou une peur nous sont encore utiles ? Elles doivent servir à nous sentir mieux et à écouter nos vrais besoins.

Certaines personnes ont de la difficulté à faire la différence entre la prudence et la peur. Être prudent, c’est agir de façon réfléchie afin de se protéger et d’éviter des conséquences désagréables auxquelles nous ne voulons pas ou nous nous sentons incapable de faire face.

J’aime cet exemple d’une personne prudente : elle regarde à droite, à gauche, ne voit pas de véhicules et traverse la rue. Si cette personne regardait sans cesse à droite et à gauche et s’inquiète pendant qu’elle traverse, cela signifierait qu’elle a peur.  

La peur nous fait imaginer des situations qui ne sont pas réalistes.

Saviez-vous qu’à chaque fois que vous laissez une peur décider pour vous, vous diminuez la force de votre système immunitaire ? Ce n’est pas intelligent de s’affaiblir par nos peurs irréalistes. Surtout dans la situation actuelle, nous devons nous renforcer.  Sur le plan physique, renforcer le système immunitaire à travers une alimentation saine et des exercices physiques. Sur le plan psychologique, en évitant autant que possible les émotions les plus courantes (peur, culpabilité et colère).

Deuxième réflexion

Se peut-il que la pandémie permette d’accélérer la manifestation d’une nouvelle époque ? Le moment est-il venu d’en finir avec une façon de vivre et de passer au nouveau monde qui veut se manifester ?

L’ère du Verseau a débuté officiellement en 2012. Chaque nouvelle ère / époque (tous les 2160 ans) amène de très grands changements. Il y a 12 époques en tout, donc cela prend presque 26 000 ans pour traverser un cycle. Certains disent que nous vivons un temps exceptionnel, car non seulement nous commençons une nouvelle époque mais aussi un nouveau cycle de 26 000 ans. Voilà pourquoi les changements sont aussi radicaux.

Chaque époque apporte une nouvelle énergie pour nous aider à mieux vivre certains aspects de nous qui ont été oubliés ou mal utilisés parce que nous avons donné trop de pouvoir à l’ego.

Les caractéristiques spécifiques de l’Ère du Verseau sont les suivantes :

  • ÊTRE est plus important qu’AVOIR.
  • Choisir l’UTILITÉ au lieu des apparences.
  • Travailler pour la CRÉATIVITÉ plus que pour l’argent.
  • La dimension mentale est au service de l’INTELLIGENCE.
  • Le NATUREL remplace le normal.
  • Accueillir le CHANGEMENT au lieu de rechercher la stabilité.
  • La SIMPLICITÉ remplace la complexité.

Il est donc urgent et impératif que chacun·e profite actuellement de cette énergie particulière de l’Univers afin de manifester plus facilement tous ces aspects de nous. Ceux qui refusent et résistent aux changements auront plus de difficulté à vivre dans la joie, le bonheur, la santé, la paix intérieure et vont surtout manquer d’énergie. Pourquoi ? Parce que résister c’est comme nager à contre-courant. Faire du ménage à l’intérieur de nous et accepter de s’adapter aux critères de l’ère du Verseau, c’est nager avec le courant.

Pourquoi y a-t-il autant de personnes qui résistent ? Pourquoi avons-nous besoin d’un message aussi important qu’une pandémie pour changer notre façon de vivre ? Parce que la plupart des gens ne savent pas à quel point ils se laissent diriger par leur ego.

Comme l’ego n’est que la mémoire de toutes nos croyances, il est incapable de s’ajuster à ce qui est nouveau. Il est convaincu de détenir la vérité avec tout ce qui est emmagasiné dans le plan mental. Ce qui se passe en ce moment est très difficile pour l’ego car il a vraiment peur de perdre son pouvoir sur l’humain. Il est donc normal pour lui de résister.  

Comment reconnaître l’ego ? Si pendant que vous parlez/pensez/prenez une décision/écoutez, vous vivez un malaise, celui-ci vient de votre ego et de ses jugements. Quand vous ressentez de l’enthousiasme, de la joie, du bonheur, c’est que vous avez écouté votre coeur.

Je vous suggère de prendre la décision d’être plus alerte dès maintenant pour savoir si vous écoutez votre cœur ou votre ego. Souvenez-vous que c’est l’ego qui vous fait peur, vous culpabilise, vous fait douter, vous fait sentir insatisfait, jamais assez parfait, etc.

Comme nous ne sommes conscients qu’à environ 10% de ce qui se passe en nous, cela veut dire que nous ne connaissons que 10% de nos peurs, de nos croyances.

Voici un outil simple et rapide que je vous propose d’utiliser pour découvrir quel est votre vrai besoin qui se cache derrière une peur. Cela vous permettra d’écouter votre cœur, votre âme. (Attention, si vous pensez avoir peur pour quelqu’un d’autre, je vous suggère de regarder plus en profondeur pour découvrir votre propre peur s’il arrivait à l’autre ce dont vous avez peur pour elle / lui.)

 

Étapes de l’exercice

  1. Identifiez votre peur.
  2. Posez-vous la question : Cette peur m’empêche d’avoir, de faire et surtout d’ÊTRE quoi ou de me SENTIR comment ?
  3. Vos réponses sont ce dont votre être profond a besoin pour être heureux.
  4. Donnez-vous le droit d’avoir laissé votre ego vous diriger par la peur jusqu’à maintenant.
  5. Dites merci à votre ego de vous avoir aidé maintenant à découvrir votre besoin et aussi d’avoir voulu vous protéger en vous faisant peur. Vous reconnaissez que ses intentions étaient bonnes et qu’il ne pouvait connaître vos vrais besoins, tout comme vous ne pouvez connaître les vrais besoins d’une autre personne.
  6. Quand vous êtes prêt·e, dites-lui que vous vous sentez capable d’agir selon vos besoins et surtout d’assumer les conséquences de vos décisions. L’ego a besoin d’être rassuré pour accepter de se mettre de côté.
  7. Passez à l’action en fonction de vos besoins.

Ce processus implique de passer par la phase d’ACCEPTATION et de RESPONSABILITÉ qui sont les moyens par excellence pour s’adapter aux critères de l’Ère du Verseau.

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons ce qui suit :

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles intéressants!

Header_infolettre.PNG

Être bien, ça s'apprend