(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

12 - Dans ma vie

… Jeudi 30 avril 2020

C’est travaux pratiques!

Aujourd’hui, la vie me fait un cadeau : de la colère, en mode, c’est Noël, on met les petits plats dans les grands! Et que ça brille!

Elle a décidé que j’étais prête à vivre pleinement la colère, alors elle se donne à fond pour me la faire vivre! 

J’hésite encore à dire merci… 

La journée avait pourtant plutôt bien commencé. En me levant, je me fais un café que je sirote en finissant un livre. Je suis très détendue. Heureuse de commencer ma journée, sereine.

Douche et petit déjeuner avalé, je m’installe à mon bureau pour travailler. Il va se passer 3 choses aujourd’hui qui vont me mettre dans un état de colère rarement atteint, ou en tout cas « rarement senti ». « Jamais senti » serait plus juste en fait.

Mais pour l’instant, je suis ZEN! 

Des travaux ont lieu juste à côté de chez moi. Un immeuble est en cours de démolition depuis plusieurs jours, mais apparemment, aujourd’hui, c’est la partie la plus proche de mon appart qui va être détruite.

Et devinez ce qui se passe quand un monsieur fait joue joue avec un gros camion ?

Eh bien d’abord, ça dégage une quantité de poussière hallucinante. Et quand, comme moi, vous oubliez de fermer les fenêtres, et que vous découvrez l’état du linge fraîchement lavé (et de la pièce dans laquelle il se trouve), vous commencez par faire la gueule. Puis, assez vite, vous vous énervez.

 

Cause N°1 de ma colère

 

Ensuite, une démolition, visiblement, ça fait aussi trembler les murs des voisins. Assez fort. Très fort même.

Je m’imagine qu’à force de trembler, mon immeuble va lui aussi être détruit. Dommage collatéral des travaux.

Parce que vraiment, ça tremble beaucoup.

Et ça m’inquiète vraiment. J’essaye de faire abstraction, de me raisonner, mais rien à faire, je flippe. Alors je décide d’appeler ma voisine qui est architecte. Elle n’est pas chez elle en ce moment, mais elle a le numéro de la personne qui supervise les travaux.

Elle l’appelle puis le bonhomme m’appelle.

« Il paraît que ça tremble assez fort chez vous ? »

Monsieur, j’ai l’impression que le toit va tomber!

« Je vais appeler la personne qui fait la démolition et vérifier avec elle si tout est ok, je pense que oui, mais je vais vérifier. »

Il se fout de moi?

Il « pense » que oui?

Il n’en est pas sûr?

 

Cause N°2 de ma colère

 

Une démolition, ça fait aussi énormément de bruit.

Et aujourd’hui, je devais finir d’enregistrer des pistes son pour une association avec laquelle je travaille.

Mais autant vous dire que vu le nombre de décibels qu’induisent les travaux, ces enregistrements sont juste impossibles.

Ça m’agace !! Ils me saoulent avec leur démolition qui que soit le « ils ».

Peu importe la pièce dans laquelle j’essaye de travailler, le bruit est toujours aussi fort.

Je suis en colère contre la personne qui a eu l’idée de faire tomber cet immeuble, contre le mec qui fait tomber l’immeuble, contre le mec qui a construit cet immeuble au tout départ, contre la Terre entière parce que MOI JE VEUX JUSTE DU SILENCE !!!! 

Quand enfin, en fin de journée, les ouvriers rentrent chez eux et que le silence se fait, je m’installe pour faire les enregistrements.

Et vous savez quoi?

Mon micro qui marchait très bien jusque-là ne marche plus. Maintenant qu’il n’y a plus de bruit, je ne peux quand même pas faire les enregistrements! M****E !!! 

Ça vous est déjà arrivé d’avoir envie de crier de rage ? Eh bien, moi, là, de suite, c’est ce que j’ai envie de faire. Ceci dit « crier » sa colère ferait du bruit et me met en contradiction avec mon souhait de silence de cette foutue journée, mais là de suite à moi de faire péter les décibels.

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!

 

Cause N°3 de ma colère 

 

En toute fin d’après-midi, je décide d’aller faire des courses.

Mais au moment de démarrer la voiture, d’après vous, qu’est-ce qui va m’achever?

?

Plus de batterie.

Rien.

Juste un bruit bizarre quand j’essaye de démarrer puis plus rien.  

À ce stade, je ne me mets même pas en colère. Je suis comme spectatrice de ma vie. Une blague cette journée. Improbable.

Je suis assise dans ma voiture qui ne démarre pas, le regard dans le vague.

Fatiguée.

Blasée.

À cet instant, un dinosaure pourrait se matérialiser devant moi que je ne réagirai pas. Ou peut-être si, je me dirai : « Alors c’est lui qui va finalement détruire mon immeuble? » 

Ce soir-là, je me couche un peu apaisée (léger l’apaisement, car je sais que le cirque des travaux rejoue demain), mais finalement fière de quelque chose : j’ai senti la colère dans chaque pore de ma peau aujourd’hui !! ENFIN!

Chelou la colère quand même, pas mon senti préféré… 

 

Mercredi 5 mai

Mon téléphone bipe et je suis ravie de voir que c’est un mail de Jean-Pierre GAGNON. D’autant plus heureuse que je sais pourquoi il m’écrit aujourd’hui : nous avons convenu de passer entente écrite pour ce blogue, et elle est en pièce jointe! 

Je vis ce mail en deux étapes très distinctes.

1re étape : je jubile! Je suis heureuse, très heureuse. J’ai des papillons dans le ventre, les larmes aux yeux de bonheur. Ça fait WOW dans tous les sens.

Je vais enfin pouvoir écrire pour quelqu’un d’autre que moi. Mon rêve se concrétise, c’est génial!

Je suis hyper enthousiaste, ça fait longtemps que je n’avais été dans un état pareil.

Feux d’artifice intérieur! 

La 2èmeétape : j’ai mal au ventre. J’ai peur.

Et si je n’y arrive pas? Et si je ne suis pas à la hauteur? Et si Jean-Pierre et tous les gens qui vont lire le blogue trouvent ça nul? Et si on se moque de moi? Et si, et si, et si…. ??? 

Et si je me foutais la paix pour une fois et que je savourais juste l’instant présent : je signe une entente pour écrire un blogue pour ETC! C’est génial et puis c’est tout!

Chut les peurs! 

Ce n’est pas un livre, c’est un blogue, mais c’est un pas de plus vers mon objectif alors… Champagne !!! 

 

 

Dimanche 10 mai 2020 

Aujourd’hui, la Vie m’envoie un message, clair.

À 3 reprises dans la journée, je tombe sur un texte qui parle de la loi de la manifestation. 

La 1re fois, je suis en train de nettoyer mon bureau et mes yeux se posent sur le livre Ecoute ton corps. Je m’assois un instant et l’ouvre au hasard. J’aime bien faire ça, ouvrir un livre au hasard et voir le message que la Vie m’envoie ce jour-là. Donc là, je tombe sur la page 73 (chapitre 5 sur la grande loi de cause à effet). En majuscule et en gras est écrit :

« A PARTIR DE MAINTENANT, JE SEME ET JE RECOLTE UNIQUEMENT CE QUI EST BENEFIQUE POUR MOI, GRACE A MES PENSEES, SENTIMENTS, PAROLES ET ACTIONS. »

Je décide de prendre un moment pour relire tout le chapitre du livre : j’ai l’impression de vibrer de l’intérieur !! Je re découvre ces notions abordées lors de l’atelier sur les peurs, quelque peu oubliées. 

La 2e fois, je suis toujours en train de nettoyer, mais un placard cette fois-ci. Je vois un sac à main que je n’ai pas utilisé depuis longtemps. Je décide que je m’en servirai le lendemain et l’ouvre pour y mettre mes affaires. À l’intérieur se trouve un livre que j’avais acheté il y a plusieurs mois, sur la loi de la manifestation.

Là, je me dis que la Vie pense que je n’ai pas bien capté son 1er message, donc elle m’en envoie un 2nd. Cette fois aussi, je prends un moment pour lire les 1ères pages et me redire que je trouve ça merveilleux! Je pose le livre sur mon bureau en me disant que je le reprendrai plus tard.

Je retourne faire le ménage. 

La 3ème fois, je suis en train de passer la serpillère et mon téléphone bipe. Je viens de recevoir un mail d’un site auquel je suis abonnée qui m’invite à assister à un webinar sur la loi de la manifestation.

Je crois que le message est clair cette fois! Je dois vibrer positif! Plus, mieux, différemment, mais vibrer po-si-tif.

Je repense à une conversation que j’ai eue avec ma consultante sur l’abondance et la loi de la manifestation justement. L’importance de modifier la façon de penser pour attirer ce que l’on veut. 

Merci la Vie de me remettre sur le droit chemin! Et avec beaucoup d’humour : le jour où je décide de faire un grand ménage chez moi. Comme pour me dire « Fais aussi le ménage dans ta façon de penser! ». 

GRATITUDE! La Vie est tellement parfaite!

Être bien, ça s'apprend